Mathieu Dacheville

Restaurateur à Paris


Les fondus de la raclette

Le meilleur des spécialités savoyardes à petit prix

Plus besoin d’attendre les vacances d’hiver pour déguster une spécialité montagnarde ! L’enseigne Les Fondus de la Raclette vous permet en effet de retrouver le meilleur des bistrots savoyards en plein Paris et tout au long de l’année. Cette chaîne de restauration, forte de l’originalité de son concept et de la qualité de sa cuisine, a actuellement le vent en poupe.

La clé du succès ? Le soin apporté à l’expérience client. La déco rustique et légèrement kitsch rappelle ainsi l’atmosphère chaleureuse des chalets de montagne. Les grills incrustés sur les tables en pierre permettent également de passer un moment convivial en famille ou entre amis. Le tout à prix abordable, pour le plus grand bonheur de la clientèle, plutôt jeune et étudiante.

L’enseigne n’oublie cependant pas l’essentiel, à savoir la cuisine. Les partenariats conclus avec des producteurs régionaux de viandes, légumes, charcuteries et fromages assurent en effet la fraîcheur et la qualité des produits. Raclettes, fondues, brasèrades, tartiflettes… Le menu fait bien évidement la part belle aux plats à base de fromages fondus. La carte s’adresse donc avant tout aux amoureux des spécialités montagnardes, mais propose également d’autres plats tels que des tartines, tartares et autres hamburgers.

Une enseigne en plein développement

C’est à Mathieu Dacheville, Président de la société FDR Holding, que l’on doit ce concept unique en France. Issu d’une lignée d’entrepreneurs savoyards, il s’oriente vers le marketing avant de devenir restaurateur. Après plusieurs expériences en tant que chef et directeur de restaurants, il reprend en 2014 le concept de restaurant savoyard qui ne compte alors qu’un seul établissement situé boulevard Raspail. Le jeune entrepreneur n’en est pas à son premier essai en matière de cuisine régionale puisqu’il a auparavant dirigé des établissements spécialisés dans la cuisine italienne et le terroir du sud-ouest.  Une seconde adresse est rapidement installée avenue Parmentier, puis un troisième restaurant ouvre en mars 2017, au pied de la butte Montmartre.

Cette stratégie de développement de la marque s’accompagne d’une utilisation intelligente de la technologie digitale. Fini le papier ! L’utilisation de cahiers de réservations et de plans de salles numériques permettent en effet une analyse globale de la fréquentation des établissements. Cela représente un avantage non négligeable du point de vue organisationnel, qu’il s’agisse de mobiliser les équipes ou d’assurer l’approvisionnement des stocks en fonction des plages horaires et jours de la semaine. L’utilisation d’une plate-forme de réservation unique et centralisée permet également de réduire les coûts.

Aujourd’hui, l’enseigne a décidé de se développer de façon exponentielle en devenant une franchise. Selon Sylvain Breton, cofondateur de la marque, l’ouverture de dix restaurants en province sur les trois prochaines années est ainsi projetée. L’idée est pour le moment de se concentrer sur les villes du Nord, en visant en priorité les populations étudiantes.

Le rayonnement géographique de la marque devrait donc franchir les frontières nationales pour conquérir les autres pays d’Europe. Un nouveau restaurant a d’ailleurs ouvert en octobre 2017 en plein centre de Bruxelles, capitale européenne. Un symbole qui laisse augurer du meilleur pour la suite de cette aventure gastronomique…